L’induction en hypnose par dissociation

L’hypnose est une discipline très vaste qui possède de nombreuses approches différentes. Un élément est cependant commun à toutes : pour mettre un patient en état hypnotique, une induction est nécessaire. Découvrez l’induction en hypnose par dissociation.

L’induction en hypnose par dissociation : les techniques 

Pour réaliser une induction en hypnose par dissociation, la technique souvent utilisée consiste pour le thérapeute à faire tourner le bras de son patient. Cette méthode d’induction permet d’avoir une indication sur l’état de détente du sujet et permet d’évaluer sa relaxation et sa réceptivité. Le thérapeute remarquera dans un premier temps une certaine résistance chez son patient. Puis, lorsque cela devient plus facile, cela signifie que le patient est détendu. Une autre méthode d’induction en hypnose par dissociation est de laisser tomber le bras du patient. Si celui-ci tombe d’un coup, le patient est détendu, se laisse faire, il est donc prêt à entrer en hypnose.

Induction en hypnose par dissociation : tester le patient

Il est important pour le thérapeute d’appliquer les techniques précédentes sur les deux bras, car il y a toujours un coté plus résistant et dominant, dans le contrôle. L’autre est dominé par l’inconscient. Le thérapeute doit alors continuer de tourner les bras de son patient jusqu’à une détente totale. L’induction en hypnose par dissociation se caractérise par le fait de laisser tomber le bras. Chaque choc du bras sur la jambe du patient accentue la dissociation et la transe hypnotique qui plonge le patient dans les différents niveaux d’hypnose.

Pour en savoir plus, découvrez la vidéo d’hypnose sur l’induction par dissociation :