Le test de suggestibilité

Test De SuggestibilitéUn test de suggestibilité n’est pas obligatoire lors d’une séance. Il permet de vérifier la réceptivité d’une personne à l’hypnose avant son entrée en transe.

Exemples de test de suggestibilité

Un test de suggestibilité connu est le test des doigts aimantés. Il est notamment utilisé par Messmer lors de ses démonstrations d’hypnose. L’hypnotiseur demande à ses sujets de placer leurs deux indexes levés espacés d’un ou deux centimètres. Son objectif va être de faire que les doigts se rejoignent et se collent comme s’ils étaient attirés l’un vers l’autre, aimantés. Ce test de suggestibilité est très efficace et permet de repérer les personnes qui ne souhaitent pas, au niveau psychologique, se faire hypnotiser. Le test de la main lourde permet de faire croire à un patient que l’un de ses bras est très lourd et l’autre très léger. Il existe d’autres tests de suggestibilité.

Réussir un test de suggestibilité

Pour réussir un test de suggestibilité, il est nécessaire d’avoir une bonne assurance et un bon débit de parole. La confiance en soi est un élément-clé : si vous n’avez pas confiance en vous, votre patient le sentira et n’aura pas confiance non plus. En plus de permettre au thérapeute de vérifier si le patient est bien réceptif à ses indications, le test de suggestibilité montre à la personne qu’elle est effectivement « hypnotisable ».

Le test de suggestibilité est étudié lors de la formation hypnose Psynapse.