L’induction hypnotique

Induction HypnotiqueL’induction hypnotique est à la base de la discipline. C’est la première étape d’une séance d’hypnose, qui permet au patient d’entrer en transe.

 

 

Définition de l’induction hypnotique

L’induction hypnotique est ce qui permet la dissociation, c’est-à-dire l’état dans lequel se trouve une personne en état d’hypnose, lorsqu’elle est « déconnectée » de la réalité. Chez Psynapse, une formation hypnose commence toujours par l’apprentissage de l’induction hypnotique, afin que les stagiaires puissent appliquer les premiers concepts et pratiquer l’hypnose pour pouvoir s’entraîner.

L’induction hypnotique est la première étape d’une séance d’hypnose. Elle va permettre au thérapeute de faire entrer le patient en hypnose et de lui faire lâcher prise afin qu’il laisse son inconscient prendre le contrôle. Il existe plusieurs niveaux d’hypnose dans lesquels il est possible de faire entrer le patient.

Les différentes formes de l’induction hypnotique

Plusieurs formes d’induction hypnotique sont à la disposition du thérapeute. Celui-ci sélectionne celle qui est la plus adaptée au patient, selon sa réceptivité notamment.

L’induction hypnotique souvent utilisée lors des séances d’hypnose Ericksonienne est la technique de confusion. Celle-ci permet d’embrouiller l’esprit conscient de l’individu afin de laisser la place à l’inconscient. Il existe également des techniques d’induction dites « rapides ». Ce sont celles qui sont aujourd’hui utilisées lors des spectacles. Un exemple d’induction souvent appliquée, notamment par le célèbre Messmer, est la méthode des doigts aimantés. Les techniques rapides sont également utilisées lors des séances d’hypnose de rue.

L’induction hypnotique est la première étape à apprendre pour une personne qui se lance dans l’étude de l’hypnose.