L’hypnose Lancastérienne : définition et concepts

Hypnose Lancastérienne

Il existe de nombreux types d’hypnose. Certains sont très connus, c’est notamment le cas des hypnoses classique et Erickonienne ou l’auto-hypnose. D’autres formes sont moins célèbres mais tout aussi intéressantes, comme l’hypnose Lancastérienne.

L’hypnose Lancastérienne, comment la définir ? 

Tout d’abord, le terme « Lancastérienne » vient, comme pour l’hypnose Ericksonienne, d’une personne : Erich Lancaster. Elle est notamment efficace pour le stress et les insomnies puisqu’elle consiste à imposer le repos au corps. L’hypnose Lancastérienne, comme les autres formes de la discipline, permet de faire entrer un patient en état de transe et donc induit automatiquement un état de relaxation. Sans travail hypnotique, elle est donc déjà bénéfique pour le stress.

Comment agit l’hypnose Lancastérienne ?

L’hypnose Lancastérienne a un fort taux de réussite, même chez des personnes qui, habituellement, sont peu réceptives à l’hypnose. Elle va agir sur la mémoire à long terme afin que ses bienfaits soient continus. En plus d’être particulièrement utilisée pour contrer les insomnies et le stress, l’hypnose Lancastérienne va également être efficace pour les phobies, angoisses et autres peurs qui induisent un sentiment de malaise chez une personne.

La séance d’hypnose Lancastérienne se déroule de la même façon qu’une séance d’hypnose classique et base son induction sur des symboles et des métaphores.