Le rapport avec le sujet en hypnose

L’hypnose Ericksonienne peut être définie comme une caisse à outil. Elle met à disposition du thérapeute plusieurs méthodes pour aider son patient. En réalité, c’est le rapport avec le sujet qui permet au professionnel de déterminer quel outil utiliser.

L’importance du rapport avec le sujet 

La complexité du travail du thérapeute vient du fait qu’il doit choisir le bon outil, selon le rapport avec le sujet. En effet, plusieurs techniques peuvent être utilisées pour traiter un même problème. Le choix se fait alors par rapport au patient. C’est grâce à la relation que le thérapeute a avec lui qui fait qu’il saura quel outil utiliser. Découvrez un extrait de formation hypnose dans ce cours audio de PNL sur le rapport avec le sujet :

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/141490027″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_artwork=true » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Retrouvez tous les cours audio de PNL de l’Institut Psynapse sur Soundcloud.

Le rapport avec le sujet pour déterminer la meilleure méthode

Même si le rapport avec le sujet doit indiquer au thérapeute quelle méthode choisir, ce n’est pas un expert : il a le droit à l’erreur. Le réel expert est le patient, particulièrement en hypnose Ericksonienne. C’est en lui que sont les réponses à ses problèmes, le thérapeute n’est là que pour accompagner son patient grâce à des outils divers, comme les métaphores. Il est en position basse et n’a pas les solutions. Au contraire, le patient a les solutions mais ne s’en rend pas compte. Ainsi, il arrive qu’une thérapie menée ne fonctionne pas. Il suffit alors de le signaler au patient et de voir avec lui la méthode suivante à tester.

Le rapport avec le sujet est donc une partie importante que le thérapeute doit développer durant la thérapie.